La Corée du Sud suspend la révision de la loi antitrust en raison de problèmes de conflit commercial

Demander une démo du logiciel ESG

L'e-mail doit être correctement formaté
Merci de votre intérêt pour Seneca ESG. Nous serons en contact sous peu.

La Corée du Sud suspend la révision de la loi antitrust en raison de problèmes de conflit commercial

Partagez cet article

L'organisme de surveillance antitrust sud-coréen Fair Trade Commission (FTC) a retardé l'annonce d'un amendement à la loi visant à appliquer les mêmes règles de divulgation et antitrust aux entrepreneurs coréens et étrangers, car le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Énergie (MOTIE) craint que cette décision pourrait déclencher un différend commercial à part entière entre la Corée du Sud et les États-Unis, comme l'a rapporté le Korea Economic Daily le 1er août. En introduisant la nouvelle loi, la FTC cherche à désigner Kim Bom-suk, un coréen américain et fondateur de Coupang [CPNG:US], la plus grande société coréenne de commerce électronique, à la tête d'un grand conglomérat et l'a ainsi placé sous une surveillance plus stricte. En vertu de la loi en vigueur, les chefs de conglomérats coréens sont exemptés des lois nationales sur la divulgation réglementaire et des réglementations antitrust s'ils ne sont pas citoyens coréens.

Les autorités commerciales américaines ont fait remarquer que l'amendement viole le statut de la nation la plus favorisée, un principe fondamental de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) selon lequel les pays membres devraient traiter tous leurs partenaires commerciaux de la même manière. Les États-Unis peuvent prétendre que le citoyen américain Kim est traité défavorablement s'il est désigné à la tête d'un grand conglomérat tandis que la compagnie pétrolière saoudienne Aramco [ARAMCO: AB], qui détient une participation de 63,41 TP1T dans la société pétrolière S-Oil basée à Séoul [010950 : KS], n'est pas visé par la supervision de la FTC. Lors des pourparlers de travail entre la Corée du Sud et les États-Unis en mai, les États-Unis ont exprimé leur désaccord sur l'amendement de la FTC. Selon des personnes proches du dossier, le projet de loi remanié est maintenant en attente et ouvert à de nouvelles discussions entre les ministères.

Sources:

https://www.kedglobal.com/business-politics/newsView/ked202208010012

https://m.theinvestor.co.kr/view.php?ud=20220801000083

https://www.koreatimes.co.kr/www/tech/2022/08/129_333719.html

https://www.koreatimes.co.kr/www/tech/2022/07/419_333608.html

ARTICLES LIÉS



fr_FRFrançais